boulette


boulette

boulette [ bulɛt ] n. f.
• 1393; de boule
1Petite boule façonnée à la main. Boulette de pain, de papier. Cuis. Petite boule de viande hachée, de pâte. croquette.
2Fig. et fam. Bévue. 2. gaffe. Faire une boulette.

boulette nom féminin (de boule) Petite masse molle, de forme arrondie, généralement pétrie à la main : boulette de mie de pain. Petite boule de viande empoisonnée, destinée à la destruction de quelque animal. Fromage fermier fabriqué avec du lait de vache dans le nord de la France. Préparation façonnée en forme de petite boule destinée à être frite. Agrégat sphérique obtenu à partir d'un matériau pulvérulent, par humidification et passage dans un appareil rotatif. ● boulette (expressions) nom féminin (de boule) Familier. Faire une boulette, commettre une bévue, une erreur. ● boulette (synonymes) nom féminin (de boule) Préparation façonnée en forme de petite boule destinée à être...
Synonymes :
Agrégat sphérique obtenu à partir d'un matériau pulvérulent, par humidification...
Synonymes :
Familier. Faire une boulette
Synonymes :
- bêtise
- bévue
- bourde (familier)
- gaffe (familier)

boulette
n. f.
d1./d Petite boule.
|| CUIS Viande hachée ou pâte en boule.
d2./d Fig., Fam. Sottise, bévue.

⇒BOULETTE, subst. fém.
A.— Petite masse molle, de forme plus ou moins arrondie, généralement pétrie à la main :
1. Isabelle, qui depuis longtemps avait cessé de manger, roulait distraitement entre ses doigts une boulette de mie de pain à laquelle elle donnait la forme d'une colombe...
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 282.
Spéc., ART CULIN.
1. Petite boule de viande hachée, de purée, etc., destinée à la nourriture d'êtres humains ou d'animaux. Les boulettes servent souvent à utiliser les restes de viande ou de poisson (Ac. Gastr. 1962) :
2. J'avais vu le jardinier préparer des boulettes pour tuer les chiens errants. Il écrasait une bouteille avec une pierre et mettait le verre pilé dans une boulette de viande.
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, La Confession, 1883, p. 892.
3. Il plaça devant elle une assiette où étaient rangées des boulettes de viande crue. — Mange-ça (...). Après avoir avalé trois boulettes, elle rechigna, en faisant une grimace de dégoût. — J'en ai assez, je ne peux plus.
ZOLA, La Joie de vivre, 1884, p. 1005.
2. ,,Fromage fermier fabriqué dans le Nord de la France`` (Lar. encyclop., Ac. Gastr. 1962). Boulette d'Avesnes, de Cambrai, de Thiérache.
Péj. Petite boule de crasse que l'on obtient en frottant une partie salie du corps humain :
4. Il trempa son pied droit dans l'eau, le prit dans sa main et commença à le frotter. La crasse s'en allait par boulettes.
SARTRE, La Mort dans l'âme, 1949, p. 74.
B.— Petite masse dure, de forme plus ou moins arrondie, servant de projectile pour une arme à feu. Synon. plombs, balles :
5. — Et cela? fit Durtal, apercevant dans un coin un énorme fragment de métal rond, une sorte de demi-calotte géante, veloutée de poussière, treillissée par de légères toiles semées, ainsi que des éperviers granulés de boulettes de plomb, de corps repliés d'araignées noires.
HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1895, p. 53.
6. Tiens, écoute, là-bas les boulettes qui r'biffent! T'entends? Il s'arrête, débouche son bidon, boit un coup, (...)? Un coup de feu vient de retentir à côté de nous, traçant un court et brusque trait phosphorescent. D'autres partent, ça et là, sur notre ligne : les coups de fusil sont contagieux la nuit.
BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 245.
[P. anal. de fonction] Petite boule servant de projectile aux élèves :
7. ... tout ce papier noirci, au milieu duquel il vivait, lui rappelait la classe puante, les boulettes de papier mâché des gamins, la torture des longues heures stériles.
ZOLA, Le Ventre de Paris, 1873, p. 644.
C.— Au fig. Faire une boulette. Commettre une bévue :
8. — Mon cher patron, la banque a refusé des effets de vous passés par la maison Claparon à Gigonnet, sans garantie, est-ce ma faute? Comment vous, vieux juge consulaire, faites-vous de pareilles boulettes?
BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 305.
9. « Voyez-vous, reprit M. de Guermantes, même au point de vue de ses chers Juifs, puisqu'il tient absolument à les soutenir, Swann a fait une boulette d'une portée incalculable. (...), et la gaffe que commet Swann aura d'autant plus de retentissement qu'il était estimé, même reçu, et qu'il était à peu près le seul Juif qu'on connaissait.
PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 680.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1. Ca 1393 art culin. (Ménagier, t. 2, p. 224 dans T.-L.); 2. 1829 fig. et fam. « sottise, bévue » (BOISTE).
Dér. de boule; suff. -ette; le sens 2 est gén. expliqué à partir des boulettes de papier confectionnées par des élèves indisciplinés (FEW t. 1, p. 614, note 14).
STAT. — Fréq. abs. littér. :145.
BBG. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 400. — Termes techn. fr. Essai d'orientation de la terminol. établi par le Comité d'ét. des termes techn. fr. Paris, 1972, pp. 97-98. — WEXLER (P.-J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague-Paris, 1970, pp. 207-216.

boulette [bulɛt] n. f.
ÉTYM. V. 1393; de boule.
1 Petite boule façonnée à la main. || Des boulettes de pain. || Lancer des boulettes de papier. || Boulette d'opium.
1 Les gosses s'entrexaminent et se lancent des boulettes de papier ou des bouts de sucette gluants.
R. Queneau, Loin de Rueil, p. 38.
2 Ses mains, qui préparaient une nouvelle boulette, tremblaient légèrement. Cette solitude totale, même l'amour qu'il avait pour Kyo ne l'en délivrait pas. Mais s'il ne savait pas se fuir dans un autre être, il savait se délivrer : il y avait l'opium.
Cinq boulettes. Depuis des années il s'en tenait là, non sans peine, non sans douleur parfois. Il gratta le fourneau de sa pipe (…)
Malraux, la Condition humaine, p. 58.
Petite boule (en général). || « La crasse s'en allait par boulettes » (Sartre, la Mort dans l'âme, p. 74).
Spécialt. Petite boule (d'une substance comestible) destinée à être mangée. Croquette. || On nous a servi des boulettes de viande avec des pommes de terre. || Boulette de charcuterie. Attignole (régional). || Préparer des boulettes de pâte pour faire des gâteaux. || Tuer un chien avec des boulettes empoisonnées.
Petite boule d'aggloméré de minerai ( Pellet, 2.).
Régional. Caillebotte, fromage blanc (en boule).
2 Vx. Petit projectile utilisé dans les armes à feu. Balle, plomb. || Les boulettes sifflaient à ses oreilles.
3 S'ils sont sortis, les Boches, i's ont dû prendre quéque chose ! « Tiens, écoute, là-bas, les boulettes qui r'biffent ! T'entends ? »
H. Barbusse, le Feu, t. II, II, XX, p. 19.
3 (1807, in D. D. L.; l'explication traditionnelle par les boulettes de papier que fait le mauvais élève, ne satisfait pas). Fig., fam. Bévue, sottise. Gaffe. || Faire une boulette. || Il ne faut surtout pas aborder ce sujet, ce serait une sacrée boulette. || Accumuler les boulettes.
4 Et, après une ultime recommandation de prudence, après avoir répété à satiété :
— Pas de boulettes, pas de gaffes, — il sortit.
Goron, l'Amour à Paris, t. III, p. 1607.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boulette — (franz.), Fleischklößchen aus gehacktem Fleisch mit Gewürzen etc., in Butter gebraten …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • boulette — BOULETTE. s. f. Petite boule de pâte ou de chair hachée. D excellentes boulettes. On fait des boulettes de viande hachée, qu on met dans les ragoûts et dans les pâtés …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • boulette — Boulette. diminutif fem. Une petite boule …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Boulette — Cet article concerne la boulette en tant que mets. Pour les autres significations, voir Boulette (homonymie). Une boulette est un terme qui s applique à plusieurs mets composés de fruits, légumes, céréales, viandes ou poissons, présentés en forme …   Wikipédia en Français

  • boulette — nf. : bolèta nf. (Albanais, Chambéry, Villards Thônes), garolè nm. (St Jeoire Fau.) ; garôta (Notre Dame Be.214). E. : Pain, Pomme de terre. A1) boulette de pâtée pour gaver les volailles : gatola nf. (Saxel.002). A2) boulette d excrément =>… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • BOULETTE — n. f. Petite boule de cire, de papier, de mie de pain, etc. Pendant toute la classe, ces deux écoliers se sont lancé des boulettes de pain à la figure. Il se dit particulièrement, en termes de Pâtisserie et de Cuisine, de Petites boules de pâte… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Boulette — Frikadellen aus Rind und Schweinefleisch Frikadellen (von italienisch frittatella, „Gebratenes“) sind flache, gebratene Klöße aus Hackfleisch. Zur Zubereitung wird zuerst Hackfleisch (in der Regel Rind oder Schwein, auch halb und halb gemischt)… …   Deutsch Wikipedia

  • boulette — (bou lè t ) s. f. 1°   Petite boule. 2°   Pâte ou chair hachée, arrondie en boule. 3°   Populairement. Sottise, bévue. Faire une boulette. HISTORIQUE    XVIe s. •   Des boullettes de verre [verroteries], des mirouers, des couteaux, des anneaux,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Boulette — Bou|let|te [bu...] die; , n <aus fr. boulette »Fleischklößchen«> svw. ↑Bulette …   Das große Fremdwörterbuch

  • BOULETTE — s. f. Petite boule de cire, de papier, de mie de pain, etc. Pendant toute la classe ces deux écoliers se sont lancé des boulettes de pain à la figure. Jeter des boulettes.   Il se dit particulièrement, en termes de Pâtisserie et de Cuisine, de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.